Le marché immobilier en Bretagne

S’établir en Bretagne nécessite de connaître les spécificités locales en termes d’immobilier. Voici quelques clés pour faire les bons choix.

Comme dans chaque région de France, mais plus particulièrement dans une zone aussi dynamique que la Bretagne, les prix de l’immobilier peuvent parfois être très différents selon les zones géographiques.

Ainsi à Lorient les prix sont restés attractifs alors même que la plage n’est pas loin. Les agences immobilières signalent que les transactions immobilières pour des maisons particulières sont restées stables en termes de prix. A Saint-Malo au contraire, les maisons en bord de mer se paient au prix fort, de deux à trois fois plus cher qu’à Lorient ! A Rennes enfin, les hausses de prix sont modestes mais le marché est tendu en raison du dynamisme économique de la ville, qui attire énormément de jeunes couples et de célibataires friands d’appartements dans le centre-ville.

La disparité entre villes et milieu rural

Comme dans la plupart des régions françaises, les métropoles de la région voient leur nombre d’habitants augmenter, tandis qu’il diminue dans les zones plus rurales. Cela implique fort logiquement que les prix augmentent plus vite dans les centres urbains, quand ils peuvent diminuer dans les petites cités comme Pontivy. Ce constat apparemment dommage l’est en fait surtout pour les personnes qui ne peuvent pas se passer d’habiter dans une grande ville. De plus, la ligne à grande vitesse (LGV) a fait monter les prix dans les villes traversées comme Rennes.

Pour les autres, qui sont prêts à concéder quelques services de proximité, il est très intéressant de s’éloigner un peu des centres urbains comme Vannes, pour trouver une belle propriété avec un grand terrain dans un secteur moins dense. Les zones rurales bretonnes comptent parmi les plus belles de France, et si vous êtes en plus un passionné de randonnée, vous trouverez votre bonheur dans un petit village tout en étant relativement proche d’une grande métropole.

Le littoral breton, toujours attirant

Saviez-vous que les personnes fortunées avaient fait de Carnac et de la Trinité-sur-Mer les communes les plus chères de Bretagne en faisant exploser les prix notamment sur les maisons anciennes près du littoral. La Baule arrive juste derrière. A moins d’avoir un solide compte en banque, mieux vaut éviter ces communes si vous souhaitez vous établir en Bretagne 😉

Pourquoi le marché immobilier breton est-il si dynamique ?

Sur l’ensemble de la région bretonne, les prix sont globalement restés stables ou en légère augmentation, et le marché est hyper dynamique car les Bretons sont de manière traditionnelle très attachés à la propriété immobilière.

L’immobilier de prestige a particulièrement le vent en poupe. Le Morbihan, par exemple, est le premier département breton dans la vente de châteaux et de manoirs. Un marché haut de gamme tiré par les grandes fortunes

D’autres part, comme le remarquent les notaires bretons, les habitants de la région parisiennes sont trois fois plus présents dans les investissement qu’il y a dix ans, ce qui ajoute encore à la pression immobilière sur place.

On fait comment, alors ?

Comme vous le voyez, la Bretagne est une belle région qui se mérite et tous les secteurs n’ont pas les mêmes gammes de prix. Avant de sauter le pas, il est fortement recommandé de faire appel à un notaire qui connaît le marché immobilier local, et saura vous indiquer les zones géographiques les plus intéressantes pour vous ! Le cas échéant, un notaire ou certaines agences immobilières qui ont une spécialité en droit immobilier sauront vous renseigner sur les opportunités disponibles pour vous, par exemple en termes de location, ou de possibilités liées aux lois de défiscalisation si vous êtes dans les bon critères.

Bonne chance !