L’équipement de base pour la marche

Partir en randonnée ne s’improvise pas. Un certain type d’équipement est requis pour en profiter dans les meilleures conditions de sécurité et de confort.

L’équipement de base : chaussures et sac à dos

Pour une petite ballade seul, en couple ou en famille, il est évidemment possible de marcher avec des chaussures classiques comme des baskets, et de se promener sans équipement spécifique. Pour une randonnée en revanche, il est question de quelques heures de marche, la plupart du temps dans un environnement spécifique : on n’aborde pas une promenade au bord de la rivière comme on prendrait un petit sentier de montagne. Quelques équipements de base s’imposent…

Les chaussures de randonnée

Une bonne paire de chaussures pour randonner est indispensable. Des chaussures montantes protègent les chevilles qui peuvent souffrir si l’on fait un faux pas sur un petit chemin parsemé de cailloux. Voici quelques caractéristiques auxquelles il faut prêter attention pour choisir de bonnes chaussures :

  1. Les semelles / l’accroche : en fonction des randonnées auxquelles vous êtes habitués, une semelle dotée d’une bonne accroche peut faire la différence entre une rando réussie et une cheville foulée ou une chute ;
  2. Imperméabilité : certaines chaussures de randonnée sont équipées d’une membrane imperméable validée sur une certaine distance et dans certaines conditions de marche dans l’eau. En fonction du climat, de la période, c’est un point à prendre en compte lors de votre achat ;
  3. Protection contre les chocs : certaines chaussures sont équipées de partie plus ou moins dures pour protéger votre pied des chocs. En fonction des randonnées envisagées, ce point peut avoir son importance ;
  4. Le poids : en fonction des critères ci-dessus, optez si possible pour des chaussures légères, qui rendront la marche plus facile et vous fatigueront moins.

Le sac à dos de randonnée

Il existe différents types de sac à dos pour la randonnée, selon l’environnement auquel vous serez confronté : plaine, montagne, haute montagne, etc. La durée de la randonnée envisagée a également son importance. Lors de votre achat, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste en lui expliquant le type de randonnée que vous souhaitez faire.

Voici quelques caractéristiques qu’il faut étudier lors de son achat (le plus pratique étant de pouvoir essayer dans un magasin le sac en question avant de l’acheter) :

  1. Volume et dimensions : en fonction de votre morphologie et de la longueur des randonnées, le volume devra être plus ou moins important, et la taille en conséquence ;
  2. Rangement : le nombre de compartiments et leur type est un point intéressant. Idéalement, un bon sac à dos doit être pratique à l’usage, donc en termes de rangement : privilégiez les sacs ayant un compartiment pour l’eau, des poches extérieures et des poches à la ceinture pour y placer les ustensiles de petite taille et d’usage courant, ce qui vous évitera de devoir quitter votre sac dès que vous avez besoin de la moindre chose, ce qui a tendance à couper le rythme de la marche ;
  3. Confort de portage : idéalement, un bon sac à dos ne doit pas se porter uniquement avec les bretelles, mais doit disposer d’une ceinture ventrale. Le tout doit être facilement réglable ;
  4. Etanchéité : il est indispensable pour un sac à dos digne de ce nom d’être étanche. Une housse protectrice étanche doit être présente, même si vous pensez de prime abord que vous ne ferez pas forcément de randonnée sous la pluie : en pratique cela arrivera forcément, et surtout en montagne.

Sécurité et météo

Lors d’une randonnée, l’équipement de sécurité et de santé est primordial, surtout si vous envisagez une sortie un peu longue et a fortiori si cela vous amène à monter un bivouac sur une période de plusieurs jours.

Ainsi, une trousse de soins / premiers secours est indispensable, et il ne faut absolument pas envisager de randonnée sans cet équipement de base. Ainsi, en cas de mauvaise chute, entorse ou problème quelconque, vous disposerez du kit de premiers soins en attendant des secours, ou en attendant une prise en charge dans un hôpital ou chez un médecin si vous rentrez par vos propres moyens. Il existe également un kit contre les morsures de serpents (kit anti-venin par aspiration), et les amateurs d’aromathérapie peuvent également embarquer avec eux des huiles essentielles comme l’huile de lavande aspic, jadis utilisée contre les morsures de serpent justement.

Une couverture de survie ne prend pas de place, et peut vous sauver la vie en cas de problème. Indispensable également dans une poche de votre sac à dos.

Pour faire face aux éléments, surtout si vous partez avec vos enfants, il faut s’équiper du matériel approprié : chapeau et crème solaire en cas de beau temps, et imperméable et vêtements chauds en cas de pluie. Et toujours, quel que soit le temps, une grande quantité d’eau pour éviter les déshydratations.

L’alimentation du randonneur

Pour une randonnée relativement courte, de l’ordre d’une journée, votre équipement de randonnée n’est pas forcément centré sur la nourriture. Il faut néanmoins le prévoir, ne serait-ce que par précaution. Et si vous partez avec des enfants, c’est tout simplement indispensable.

Si votre ballade est assez rapide, vous pouvez prévoir le nécessaire pour un seul pique-nique mais par précaution veillez à prendre également des barres de céréales et/ou énergétiques, en cas d’imprévu.

Si par exemple vous rencontrez une difficulté ou subissez une blessure qui vous ralentit lors du retour, vous pourriez retourner chez vous avec plusieurs heures de retard, et votre corps pourrait avoir besoin d’un gain d’énergie supplémentaire.

Pour les plus prudents

En fonction de la durée prévue, de la difficulté attendue, et de votre niveau d’expérience, vous pouvez vous montrer plus prudent que d’ordinaire, sans toutefois vous encombrer inutilement. Voici quelques équipements peu encombrants qui pourraient grandement vous aider en cas d’imprévu. Citons notamment :

  • une carte et une boussole pour vous orienter, si vous êtes perdu ;
  • un téléphone portable pour vous orienter (gps) et appeler du secours, si nécessaire. Une précaution supplémentaire consiste à emporter avec vous une batterie externe supplémentaire : en effet le GPS consomme beaucoup de batterie sur un smartphone, et une batterie externe est à peine plus encombrante qu’une grosse pile ;
  • une paire de jumelles vous permettra à la fois de profiter de l’environnement mais aussi de repérer certaines choses intéressantes si vous êtes perdu, par exemple ;
  • un briquet, si vous avez besoin de faire un feu (avec les précautions nécessaires pour ne pas embraser les arbres environnants) ;
  • la couverture de survie déjà évoquée ;
  • un supplément d’eau et de nourriture sous une forme peu encombrante (barres énergétiques) ;
  • un couteau suisse ;
  • une lampe frontale (n’importe quel smartphone fait office de lampe, mais non seulement cela consomme de l’énergie, mais en plus cela vous bloque l’usage d’une main – sans compter qu’en cas de chute votre smartphone serait peut-être perdu : plus de lumière, plus de gps, plus de contact avec l’extérieur)

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.